Archives de catégorie : "Plus d’infos"

Le dimanche 15 décembre 2019 aura lieu le mounta cala, une course de 10km à allure libre ouverte à tous. Hommes, femmes, catégories cadets, juniors, espoirs, séniors et Masters, tout le monde peut y participer !De plus, une course pour les handi-sports est aussi à l’honneur. Ainsi, de 8h30 à 9h00, ce sera le retrait des dossards.A 9h30, départ de la course depuis la plage des Marinières. Pour les enfants de 3 à 9 ans, le départ de la course sur 600m se fera à 9h00.Puis à 11h30, Monsieur le Maire remettra les prix. Suite à la remise des prix se fera un bain de noël accompagné d’un vin chaud et de la fanfare Villefranchoise. Cet évènement est le moyen de réunir tous les sportifs de Villefranche voire de la région. C’est un moment convivial, de partage, d’échange et de bonne humeur. De plus, le mounta cala, en français « monte…

Lire la suite

La 3ème édition de la Régate de la Rade a eu lieu le samedi 12 octobre, de 9h30 à 12h30. Organisée par le SNV Aviron de Villefranche sur Mer, le Club Nautique de Nice et la Mairie de Villefranche.

Lire la suite

Cantonné aux Quartiers de la Citadelle de 1876 à 1939, le 24ème BCA, héritier du bataillon à pied de Napoléon III, a été le dernier corps d’armée à occuper le monument. Cette salle rassemble des souvenirs du bataillon : insignes, fanions, photos, gravures, etc … De ce fait, la présentation, un peu datée, a laissé place à une muséographie moderne. Ici, les nouvelles technologies (écrans vidéo, bornes sonores, mur image) s’installent. Ainsi, ces dernières présentent l’histoire du bataillon. Par grandes étapes chronologiques, elles commencent de sa fondation sous Napoléon III et se terminent à sa dissolution en 2008. De plus, des panneaux historiés clairs et documentés nous promènent dans la vie du bataillon, pendant son cantonnement à Villefranche, pendant la grande guerre et les autres engagements. Il y a aussi, une partie réservée à la « fanfare » qui était une composante incontournable des bataillons de chasseurs. Ne pas oublier d’ouvrir les…

Lire la suite

50 ans de créations plastiques, du figuratif à l’abstrait dans un seul musée Cette donation qu’Henri Goetz a fait à la Commune de Villefranche-sur-Mer occupe tout l’étage de l’ancien « Bâtiment du Casernement », soit cinq alvéoles voûtés entièrement restaurés et réaménagés, qui constituent le cadre austère mais prestigieux de ce superbe ensemble. Dans ce musée sont exposées une cinquantaine d’œuvres de Christine Boumeester, à peu près autant d’Henri Goetz et quelques œuvres souvenirs de grands maîtres contemporains que les deux artistes ont côtoyés ou fréquentés de près (Picasso, Picabia, Miro, Hartung). C’est un Musée où l’on côtoie un demi-siècle pendant lequel les artistes ont essayé de « donner à voir » aux autres, cet univers caché aux yeux profanes.

Un rêve de chair dans un écrin de pierre Le Musée Volti n’est pas un musée comme les autres. Blotti au fond des casemates de la Citadelle de Villefranche-sur-Mer, tout un peuple de femmes de bronze, de cuivre et de terre cuite étalent leurs courbes voluptueuses dans un écrin de pierres brutes : la Donation Volti bénéficie d’un décor et d’une présentation tout à fait exceptionnels, qui en fait un ensemble artistique unique. Les grandes sculptures féminines s’intègrent à une architecture militaire dont la rigueur exalte le côté charnel de l’œuvre de l’artiste. Volti qui n’acquiert sa véritable personnalité qu’après la guerre s’inscrit dans la lignée des Rodin, Maillol, Bourdelle. Amoureux de la femme, toute son œuvre forme un chant à la gloire du corps féminin, courbes et rondeurs sont pour lui les images même de l’art et de la vie. Jamais de mièvrerie dans les sculptures de Volti qui…

Lire la suite

C’est dans la rade de Villefranche sur Mer que se sont réunis 140 athlètes. Pour ce mondial d’apnée, trois disciplines seront au programme et filmées depuis une plateforme de 400 m2 au large de Villefranche-sur-Mer. – Poids constant sans palmes : l’apnéiste s’immerge et remonte vers la surface sans avoir le droit de toucher le filin guide et en conservant le même lest. – Poids constant avec palmes : les mêmes conditions mais avec une mono palme ou deux palmes. – Immersion libre : cette pratique consiste à effectuer une apnée sans palmes, en pouvant s’aider du filin guide à la descente comme à la remontée. Par mesure de sécurité, l’immersion libre sans palmes se pratique aussi sans lest (ceinture de plombs) eu égard au fait que le pratiquant pourrait ne pas vaincre la flottabilité négative due au lest en l’absence de palmes. C’est le Marseillais Morgan Bourc’his qui l’emporte dans la catégorie « poids…

Lire la suite

6/6