Archives d'étiquette : Méditerranée

Si l’inquiétude face à la pollution des bateaux de croisière semblait faire l’unanimité en France cet été, la question n’a pas provoqué beaucoup de remous du côté de Villefranche-sur-Mer. On se souvient de l’étude de l’ONG Transport & environnement, qui établissait en juin que 94 paquebots émettent dix fois plus de dioxyde de soufre que 260 millions de voitures ! Et dans la foulée, du port de Marseille, qui a voté 20 millions d’euros d’investissement pour le branchement des navires à quai, afin d’éviter leur stagnation, tous moteurs allumés et ainsi la pollution. Puis de Cannes, qui a lancé une charte « pour des croisières durables », qui limitera les émissions polluantes des paquebots dès le 1er janvier. Au tour de la Région d’annoncer une enveloppe de 30 millions d’euros pour s’attaquer à la question, dans les trois grands ports de la Méditerranée: Marseille, Toulon et bien sûr Nice, où les riverains…

Lire la suite

Le mardi 22 octobre 2019, l’épave d’un bateau enlevée a fait spectacle. À cause des intempéries du week-end passé, ce dernier s’était échoué sur la plage des Marinières. L’échouage d’un bateau peut causer pollution et problèmes de sécurité pour les baigneurs.De ce fait, la ville a pris l’initiative du nettoyage le plus rapidement possible. En effet, ce n’est pas la première fois qu’un bateau s’échoue à cause des coups de mer. La rade de Villefranche est souvent sujette à ce genre de dégâts. Certaines épaves restent même plusieurs semaines avant d’être éliminées.L’enlèvement d’une épave de navire demande parfois organisation, installation sécuritaire et moyen financier. Ainsi, l’opération réalisée sous les yeux des plagistes et la surveillance de la police municipale fût une réussite.

La 3ème édition de la Régate de la Rade a eu lieu le samedi 12 octobre, de 9h30 à 12h30. Organisée par le SNV Aviron de Villefranche sur Mer, le Club Nautique de Nice et la Mairie de Villefranche.

Lire la suite

C’est dans la rade de Villefranche sur Mer que se sont réunis 140 athlètes. Pour ce mondial d’apnée, trois disciplines seront au programme et filmées depuis une plateforme de 400 m2 au large de Villefranche-sur-Mer. – Poids constant sans palmes : l’apnéiste s’immerge et remonte vers la surface sans avoir le droit de toucher le filin guide et en conservant le même lest. – Poids constant avec palmes : les mêmes conditions mais avec une mono palme ou deux palmes. – Immersion libre : cette pratique consiste à effectuer une apnée sans palmes, en pouvant s’aider du filin guide à la descente comme à la remontée. Par mesure de sécurité, l’immersion libre sans palmes se pratique aussi sans lest (ceinture de plombs) eu égard au fait que le pratiquant pourrait ne pas vaincre la flottabilité négative due au lest en l’absence de palmes. C’est le Marseillais Morgan Bourc’his qui l’emporte dans la catégorie « poids…

Lire la suite

4/4